PARIS, France – Cette information est passée inaperçue. On a entendu tout et n’importe quoi pendant cette manifestation. D’un côté, disent les médias, il n’y avait que des racistes, et de l’autre, les manifestants parlaient de l’exploit réalisé par la manifestation, qui a réussi à mettre nombre de différences dans le placard, pour dire non au président de la République François Hollande.

Il y a même eu un gros mensonge, qui a été dit. En effet, les marcheurs n’ont jamais parlé de juif, mais de Crif. Passons. Revenons à nos moutons.

 

ldj-2

 

Hier, le 26 janvier donc, en ce jour de manifestation dit "jour de colère", environ 80 supporters du Paris Saint Germain (PSG), courroucés par le harcèlement policier dont ils estiment être les victimes, avaient décidé de se retrouver de manière pacifique pour manifester leur mécontentement envers cette "violente répression" qu’ils disent subir depuis des années.

C’est alors que, aux environs de 14h30 environ, ils ont vu déboulé sur eux, entre 50 à 60 membres de la Ligue de Défense Juive (LDJ),  casqués et armés, rue de la Bastille. Ils scandaient le slogan  " Israël vivra, Israël vaincra ", tout en menaçant les passants. Hélas, ils ont eu la mauvaise idée de vouloir s’attaquer aux PSG fans.

Sans même attendre que les membres de la milice raciste et xénophobe soient sur eux, les supporters de PSG ont foncé avec autorité, mettant directement en déroute la LDJ. En quelques secondes. 20 secondes, selon leur témoignage.  En face, pas la moindre résistance de ceux qu’ils nomment "Ligue des danseuses". La première ligne des assaillants, mise en déroute et terrasée, implorait le pardon des supporters du PSG, encerclée et couché au sol. Derrière eux, la seconde ligne, très courageuse, pris ses jambes à son cou, avant de s’enfuir à toute vitesse.

En bon seigneur, les supporters parisiens allaient alors demander à ceux qui imploraient leur pardon, de déguerpir et d’arrêter désormais leurs incessantes provocations. Ils allaient tout de suite s’exécuter sans demander leur reste, quittant précitamment la Bastille, la queue entre les jamabes, vers une destination inconnue.

Les supporters du PSG, qui ont fait de nombreuses photos, ont déclaré qu’ils attendaient simplement un démenti des membres de la LDJ, avant de les mettre à nue.

Affaire à suivre !

Source : Allainjules

 

 

 

iconeshop    facebook-icon        twitter-icon      icone-mail2     youtube-icon8