Les autorités israéliennes ont interdit à une cinquantaine de malades palestiniens de la bande de Gaza d’aller se faire soigner en Israël, car leurs dossiers portaient en en-tête les mots « État de Palestine ».

 

Des malades palestiniens interdits d'entrée en Israël

 

« Dimanche, des Palestiniens ont déposé une série de demandes (…) avec un document portant la mention “État de Palestine”. Sur le champ, nous avons renvoyé ces documents et réclamé que les demandes soient faites sur les formulaires appropriés », a expliqué le commandant Guy Inbar, porte-parole de l’autorité militaire israélienne chargée d’accorder les permis d’entrée en Israël.

« Malgré tout, dix patients palestiniens, dont les cas présentaient un caractère d’urgence, ont été autorisés à entrer en territoire israélien », a-t-il ajouté.

À Ramallah, en Cisjordanie, Omar al Nasser, du ministère palestinien de la Santé, a affirmé que les formulaires à en-tête de l’État de Palestine étaient utilisés depuis un an sans que cela ait jusqu’alors posé de problèmes. Auparavant, les papiers officiels portaient la mention « Autorité palestinienne ».

En novembre 2012, l’Assemblée générale de l’Onu a reconnu implicitement l’existence d’un État palestinien souverain en lui accordant à une large majorité le statut d’État non membre observateur.

Source : Newsi

 

 

 

 

iconeshop    facebook-icon        twitter-icon      icone-mail2     youtube-icon8