Description du livre provenant de l'Académie de Bordeaux:

"Christian BRUEL défend l’idée que l’enfant doit être considéré comme un être social à part entière et souhaite aborder des thématiques parfois difficilement accessibles pour le jeune public. Cet auteur aborde essentiellement des sujets tabous peu présents jusque là dans la littérature de jeunesse comme la sexualité chez le jeune enfant dans Les Chatouilles. Cet album met en scène deux enfants qui se chatouillent et se déshabillent sous la couette pour enfin s’endormir épuisés de plaisir. L’album illustre donc l’initiation et l’éveil à la sexualité chez les enfants

 

 



L’album est dépourvu de texte, les images parlent d’elles-mêmes. Le jeu commence par des chatouilles avec une plume. La petite fille chatouille le nez et les oreilles au petit garçon. Voyant qu’il ne réagit pas, elle se glisse sous la couette. A partir de là, ils commencent à se déshabiller. Ils découvrent une zone érogène : la petite fille lèche l’oreille du garçon. On remarquera, tout au long de l’album, le jeu des deux souris et celui du chat avec le nounours qui semblent découvrir également la sexualité. Le plaisir sexuel est finalement recherché par tout le monde, il est naturel. "

 

identite-sexuelle-ouverture-5901-556x556

 



Il semblerait que ce livre ait été conspué il y a plus de 30 ans:


"Edité en 1980 par Christian Bruel, il a suscité un rejet parmi le public adulte « non plus comme il y a vingt ans, dans le contexte d’une négation de la sexualité des enfants, mais dans celui d’une suspicion de pédophilie y compris de la part d’un public « émancipé» ! (14). En tournant les pages de cet album, essayons de comprendre ce qui, « à l’époque, cette exploration physique choqua fortement une partie du public, tant les professionnels – enseignants, bibliothécaires, psychologues, pédagogues – que les parents, qui jugèrent ces images malsaines, reprochant aux auteurs de projeter leurs propres fantasmes dans ce livre pour enfants. » (7). Réédité par les éditions Thierry Magnier en 2012, il fait de nouveau parler de lui."


Et c'est n'est que l'un des nombreux livres polémiques ouvertement promus par le ministère de l'éducation. Alors c'est donc ça l'égalité filles garçons...


Source : FawkesNews

 

 

bouton_texte4 - Copie