Les députés communistes et nationalistes se sont battus lors d’une séance musclée du Parlement à Kiev. Des députés ukrainiens en sont venus aux mains mardi. Lors de discussions sur la Russie, communistes et nationalistes ont perdu leur sang froid.

 

kiev

 

 

Tout a commencé quand le chef du parti communiste, Petro Symonenko, a accusé le parti d’extrême droite Svoboda de favoriser la Russie par rapport l’Ukraine. Deux députés du parti sont alors montés au créneau et s’en sont physiquement pris à l’élu communiste.

bouton_texte4 - Copie