Le patron de l’ordre des jésuites Adolfo Pachon fait la surprenante déclaration de sa démission alors qu’il est en cours de procès in abstentia pour crimes contre l’humanité auprès du Tribunal International de Droit Coutumier de Bruxelles.

 

Jesuitengeneral-Nicholas-Pachon

 

Rome:

Parmi les rumeurs que le pape François 1er, Jorge Bergoglio, puisse démissionner de son poste à cause de sa mise en accusation publique pour trafic d’enfants et meurtres, un de ses acolytes accusés vient juste d’annoncer sa démission.

Le supérieur général de l’ordre des jésuites, Adolfo Nicolas Pachon a soudainement annoncé cette semaine qu’il démissionnerait de ses fonctions lors du prochain congrès général de l’ordre des jésuites.

Avec l’archevêque de Canterbury Justin Welby, Bergoglio et Pachon sont les accusés principaux dans un procès criminel historique qui est mené par la Cour de Justice Internationale de Droit Coutumier de Bruxelles, procès qui a commencé le 7 Avril 2014. Plusieurs témoins occulaires ont témoigné avoir personnellement vu Welby, Pachon et Bergoglio participer aux viol et le meurtre rituel d’enfants en connexion avec le tristement célèbre culte du neuvième cercle, géré par les jésuites et ce dans des réunions ayant eu lieu en 2009 et 2010.

Dans une déclaration généralememt non rapportée par les médias du monde, Pachon a annoncé le 20 Mai dernier qu’il allait démissioner de ses fonctions sans en donner aucune raison.

Pachon est le troisième officiel de haut niveau du Vatican à démissionner alors qu’il est en fonction et après avoir été mis en accusation par le Tribunal International de Droit Coutumier pour crimes contre l’humanité. L’ancien pape Benoît XVI, Joseph Ratzinger, a abdiqué le 11 février 2011, à peine deux semaines avant que le jury du Tribunal International de Droit Coutumier ne le trouve coupable de complicité dans le trafic et l’assassinat d’enfants. Un autre accusé dans la même affaire, le Secrétaire d’État du Vatican, Tarcisio Bertone, démissionna quant à lui après le verdict.

L’agence de presse télévisuelle italienne Rome Reports a qualifié la démission de Pachon comme étant “inhabituelle, concernant un des plus importants prélats de l’église”.

Le secrétaire de terrain du Tribunal Kevin Annett a commenté aujourd’hui depuis le Canada:

“Ceci est encore une autre admission de culpabilité venant de quelques hommes les plus puissants de la papauté. De manière évidente ils ne sont pas intouchables et leur confrérie criminelle corrompue s’effondre. Nous devons tous prendre espoir de ceci et constater que la loi mise dans les mains du peuple peut renverser les pires des tyrans.”

Un entretien récent avec kevin Annette au sujet de ce procès ansi que d’autres nouvelles sont postés ici: http://www.youtube.com/watch?v=CCX_oujvuMg&feature=youtu.be . Accessible sur:http://www.itccs.org

D’autres mises à jour suivront.

Resistance71

Itccs

 

 

bouton_texte4 - Copie