La démocratie à la Kalachnikov et au Tomahawk importée par Obama et ses sous-fifres dont Nicolas Sarkozy -où est l’argent de Kadhafi mec ?- a montré et démontré ses limites en Libye. De même que l’instauration d’un califat financé par le Qatar ou la Turquie. La trahison est aussi très mauvaise conseillère. Le fameux Congrès des félons est aujourd’hui obligé de s’exiler. Et là, dans cet amas nauséabond et ces détritus, une bonne nouvelle, celle de la libération probable du fils Kadhafi, Seif al-Islam. 

 

nicolas-sarkozy-mouammar-kadhafi_scalewidth_630

 

La tribu de Zenten, exaspérée par les milices islamistes va libérer Saïf al-Islam Kadhafi selon notre source. Sur le terrain, le Qatar et la Turquie continuent leurs basses oeuvres et manoeuvres en alimentant les milices en armes et hommes en Libye. Ceci a pour conséquence ce chaos permanent. Le Colonel Muhammad Suwaysi, chef de la police de Tripoli a été tué hier par les milices qui font la pluie et le beau temps. Considérant que les membres du Congrès sensés diriger le pays sont exilés du côté de Tobrouk, il faut craindre pour la vie de l’autre fils Kadhafi, Saadi, interné à Tripoli après sa livraison à la mort par le clown françafricain Mohammed Issoufou, président du Niger. Un pousse-au-crime, qui ose même dénoncer l’attaque de la Libye. Pourquoi a-t-il livré le fils Kadhafi ?

 

 

 

La tribu de Zenten a permis récemment que Saif puisse rencontrer de nombreux chefs de tribus, le vrai socle sur lequel le frère Guide Mouammar Kadhafi s’est toujours appuyé pour diriger la Libye. L’arrivée de la horde de barbares de l’OTAN a changé la donne et par la voix de la France, qui dispose 200 jihadistes sur place payé par le qatar et qui s’apprêtent à venir commetre des attentats en France, a été institué ce que nous nommions durant ce conflit, une "démocratie d’exclusion". Comment peut-on expliquer que les anciens proches de Mouammar Kadhafi ne puissent pas participer à des élections ? Du vrai fascisme déguisé en démocratie.

De Tripoli à Benghazi en passant par Misrata, les guerres fraticides se multiplient et les Libyens, les vrais, pleurent et regrettent celui qui leur a apporté la prospérité. Personne ne défend certains comportements répréhensibles mais, est-ce mieux maintenant ? Que nenni. Ceux qui nous accusaient d’être les thuriféraires des dictateurs se planquent aujourd’hui. Certains, avec leur mauvaise foi abyssale vous diront qu’ils ont permis d’éviter un génocide. Mais bien sûr, sur des allégations mensongères et mortifères. Nous pouvons certifier que la négresse de maison planqué à La Haye n’hésitera pas à demander l’extradition de Saif. Or, aucune preuve ne vient étayer les salmigondis des Occidentaux rois de la rapine. Alors qu’elle est incapable de condamner de vrais criminels, vous verrez, si cette information se confirme…

Allainjules