Le prix de l’argent métal est vital pour de nombreux aspects de l’économie. On peut trouver des centaines d’ouvrages qui expliquent l’importance de ce métal dans notre société.

lingots-argent6

Dans cet article, on tente de vous résumer les principaux points pour vous aider à comprendre l’importance des investissements sur le métal blanc et comment vous pouvez distinguer le vrai du faux sur l’argent métal.

  • Daniel Webmester est l’une des figures les plus connues de la politique américaine. Il a vécu entre 1782 et 1852 et voici ce qu’il a déclaré à propos de la monnaie émise par les banques :

Tous les billets de banque doivent être convertibles en or et en argent métal sur la volonté du détenteur. Une monnaie qui n’est pas convertible est misérable, abominable et elle est d’une politique frauduleuse qui tente de donner une valeur qui n’existe pas à un bout de papier.

C’est une déclaration intéressante pour l’époque et notons que par sa sensibilité politique, Webmester était un partisan de la Banque Centrale. De nos jours, il est difficile ou même impossible de trouver une Banque centrale qui permet de convertir de la monnaie en métal précieux en toute liberté.

  • Le Merchants Magazine & Commercial Review en septembre 1842 a remarqué une dépréciation des monnaies en Irlande. Les pièces en argent ont tellement baissés que 21 shillings ne valaient plus que 9 schillings. Cette baisse a été surtout provoqué en 1965 sous la présidence de Lyndon Johnson. Au fil des années, on est passé de l’argent au cuivre et ensuite au zinc. Déjà à cette époque, on n’était pas capable de maintenir un standard sur du simple zinc.
  •  Ce même magazine parle de la situation minière de l’argent en Espagne. Un article parle de la période entre 218 et 201 Av JC lorsque l’Empire Romain a expulsé les Carthaginois hors d’Espagne et lorsqu’il a rapporté près de 111 542 livres d’argent métal à Rome. Coïncidence ? Rio Tinto Mines, l’une des plus grandes entreprises minières au monde, a vu le jour en Espagne…
  • En février 1889, le North Americain Review a publié un article : Devons-nous bannir les pièces d’argent par Edwards Pierrepont. Il discute de la Commission Royale sur les pièces d’argent à Londres en estimant que cette proposition est chimérique et qu’elle ne doit pas être prise au sérieux. Toujours selon cet auteur, l’utilisation de l’argent métal comme une monnaie serait un risque plus dangereux pour l’économie que toutes autres les crises précédentes.

Ce monsieur ajoute que parmi toutes les tentatives pour spolier un homme de sa fortune, il n’y a rien de pire que des lois qui limite le concept de monnaie à l’or ou à l’argent ou qu’on doit payer ses dettes avec de la vraie monnaie.

Pierrepont était procureur général dans l’administration Grand entre 1875 et 1876. Cette même année, il a été nommé ministre de l’Angleterre et il avait voyagé en France.

Dans ce dernier, il avait vu que les gens favorisaient l’argent métal plus qu’autre chose. Il a surement dû se dire que le fait de donner trop de valeur à l’argent nuirait aux intérêts de la monnaie en papier.

Par la suite, la Constitution d’Atlanta du 29 avril 1886 a mentionné l’argument de Pierrepont en estimant que l’argent métal va ruiner les riches de la société et cela imposerait un monopole sur l’or et l’argent qui ne serait accessible qu’à une minorité.

  • Roger Quarles Milles (de 1832 et à 1911) était un texan Démocrate de la Chambre des représentants. Il est devenu sénateur jusqu’en 1899 et il était le président du Ways & Means Committee pendant le 50 ème Congrès. Il a écrit un excellent article intitulé : Qu’est-ce que nous devons faire sur l’argent métal en expliquant :

Certaines personnes s’alarment facilement du danger de l’inflation. Mais l’augmentation de la circulation de l’or ou de l’argent ne crée pas d’inflation. Car ces deux métaux sont permanents et ils ne tremblent pas face aux spéculations. En revanche, la monnaie imprimée flotte dans l’air qui va provoquer un désastre sans précédent dans le pays et dans l’économie. Sachez qu’il a écrit ces mots en 1890…

Par la suite, Mills a du renier certaines de ces convictions pour des motifs politiques lorsqu’il a supporté le président Grover Cleveland. C’est même l’une des raisons pour lesquelles Mills a été disgracié, car ses partisans le considérait comme un traître à sa propre cause.

  • Le professeur Hermann Von Holst de l’université de Chicago qui était sponsorisé par Rockfeller avait écrit que les partisans de l’argent métal étaient des maniaques. Il a écrit que si on n’arrive pas à quitter notre dépendance vis à vis de l’argent métal, la catastrophe serait inévitable.
  • En 1922, 1932 et 1933, aucune pièce Mercury n’a été frappée. Officiellement, les économistes expliquent que c’est à cause de la grande quantité de pièces Morgan qui ont été émises en 1921. Une autre explication est que ces types de pièces étaient inutile pendant la période de la Dépression. Mais ces pièces, même si elles avaient une valeur faible, pouvaient acheter des produits de première nécessité tels que de la nourriture, des vêtements ou autres. Non, la vraie explication de la disparition des pièces est qu’on voulait habituer le peuple à la disparition programmée de l’argent métal.
  • Le magazine China Weekly Review a publié un article en 1930 où on pouvait lire : L’argent métal est très lié au pouvoir d’achat de la moitié de la population sur Terre.

L’empire britannique a commencé ses attaques sur l’argent métal en 1926. De nombreux experts estiment que c’est la crise de 1929 qui a provoqué la Grande Dépression.

Certains disent également que c’est à cause de la politique de la Réserve Fédérale. Mais la vraie raison de cette dépression est cet attaque massive sur l’argent métal.

En effet, des pays comme l’Inde, la Chine ou l’Asie basaient leurs exportations en utilisant l’argent métal. La dévaluation considérable du métal blanc a détruit des entreprises entières et mis des millions de personnes au chômage. Cette attaque sur l’argent métal de 1926 a suivi la décision de l’Empire britannique à renier l’or comme une monnaie en 1931.

  • En 1930, ce même magazine écrit que de l’argent métal à bas prix réduisait le pouvoir d’achat. Les anglais empêchaient les natifs de détenir de l’or.

Certes, on pouvait convertir sa monnaie en or, mais uniquement sur des sommes importantes. Le montant avancé était de 8000 dollars si on voulait une conversion en or, mais aucun citoyen indien ne possédait un tel montant.

Lorsque les anglais ont fait disparaître l’argent métal en Inde, ils ont augmentés les difficultés de la conversion en or. Il était quasi impossible d’échanger des roupies indiennes contre de l’or. C’était une technique totalement malhonnête et frauduleuse.

  • Joseph Robin qui a vécu entre 1872 et 1937 était un ancien gouverneur et sénateur de l’Arkansan. Le New York Times l’avait cité, car il pensait que l’argent métal avait baissé de manière anormale et qu’il fallait qu’il revienne à sa valeur initiale. Joseph Robinson était démocrate comme Andrew Johnson, mais évidemment, le parti a totalement renié les principes de Robinson. Ce dernier savait pour l’attaque contre l’argent métal par l’Angleterre. Notons que c’est l’Angleterre qui a crée la banque centrale et l’ordre monétaire que nous connaissons aujourd’hui.
  • Le New York Times en 1933 avait cité le sénateur du Nevada Key Pittman en disant que les partisans de l’argent métal devaient combattre les opposants au métal blanc à la prochaine session du Congrès. Ce sénateur était un démocrate et pourtant, il était un fervent partisan de l’argent métal et il a voté contre le Coinage Act qui a fait disparaître l’argent métal du système monétaire américain.
  • Le Commercial & Financial Chronicle avait rapporté la déclaration du New York Board of Trade en disant que l’argent métal n’a pas de valeur monétaire dans le secteur financier et économique des USA. Etant donné qu’une grande partie de l’économie était contrôlé par la Pilgrims Society, cette entreprise qui est un point central sur l’ordre monétaire moderne, on peut dire que cette citation était aussi prévisible que si on disait que les oiseaux savent voler.
  • En décembre 1945, le magazine Fortune se plaignait des indiens et de leur tendance à utiliser l’argent métal et le magazine allait même jusqu’à dire que c’est peut-être même une maladie dont ils souffraient. Près de 69 ans plus tard, l’Inde utilise toujours l’argent métal et ils n’ont jamais eu totalement confiance dans la monnaie imprimée. Même si la Silver Users Association fait tout ce qu’elle peut pour distraire cette population du métal blanc.
  • En juin 1946, le Commercial & Financial Chronicle cite le séqnateur Leverett Saltontall du Massachusset qui appelle à une solution urgente concernant l’argent métal. Il explique que les industries ont besoin de ce métal pour éviter un chômage technique de leurs employés. Le sénateur Abe Murdoch de l’Utah avait répondu qu’on ne pouvait pas produire l’argent métal en restant rentable à un prix de 71,11 cent par once. En effet pendant de nombreuses années, les USA ont régulés en toute illégalité le prix de ce métal précieux. Seul un gouvernement autoritaire peut imposer les prix qu’il veut à des producteurs.

Saltonstall venait d’une famille de sénateurs qui était une opposante farouche à l’argent métal. Et elle supportait agressivement la Silver Users Associations qui voulait supprimer l’argent métal de l’économie et du système monétaire.

  • Dans ce même magazine en 1946, le représentant du Congrès de New-York, Emanuel Celler, s’est plaint des tactiques dignes de l’Ouest sauvage prétendument imposés par les sénateurs partisans de l’argent métal. En effet, ces sénateurs pensaient à une augmentation de 19,39% sur le prix planché au niveau fédéral concernant l’argent métal qui était miné aux USA. Selon ce monsieur, cette tactique entraînerait une inflation galopante et il préférait que la monnaie soit convertible uniquement en or (par les étrangers) ou qu’elle ne soit pas convertible du tout ! Evidemment, ce n’était que des mensonges puisqu’un prix de 19 cent par once n’entraînerait pas une inflation et les bénéfices ne seraient pas faramineux. C’était juste un prix normal, mais ce sénateur a eu gain de cause et l’argent métal a souffert de ce type de déclaration puisqu’il a été progressivement renié par les banquiers de Wall Street.
  • Par la suite, les diffamations sur l’argent métal ont continués. Le président de la Silver Users Association avait écrit un article dont le titre était : Est-ce qu’il y aura une autre croisade sainte contre l’argent métal. Il citait un prétendu sénateur qui disait que l’argent métal possède tous les attributs d’une monnaie sauf la valeur.
  • En novembre 1961, le département du Trésor rapportait une décision de la Silver Users Association qui voulait un marché libre pour l’argent métal. Mais les déclarations et les actions de cette association montraient plus qu’elle voulait se libérer de l’argent.
  • En septembre 1962, le magazine Business Week rapportait que les con tracteurs de la défense devaient acheter 600 000 oz en argent métal dans les prochaines semaines pour 10 nouvelles batteries pour la Navy. Ce genre de technique est typique pour retirer le métal précieux de la circulation. Au nom de la sécurité nationale et des besoins de guerre, le gouvernement n’a cessé de spolié les producteurs et les investisseurs dans différents métaux précieux. Et évidemment, le gouvernement possède des législateurs brillants qui vont modifier la loi pour leurs intérêts.
  • Le Wall Street Journal rapporte qu’en 1964, près de 75 525 000 onces d’argent métal en lingots qui appartenait au département du Trésor ont été vendus à la Silver Users Association. C’est seulement en 2003 qu’on a découvert ce type de manipulation de la Silver Users Association pour supprimer l’argent métal de la circulation grâce à un rapport qui faisait près de 15000 mots et qui s’intitulait les braqueurs de l’argent.
  • En août 1973, on pouvait lire le titre suivant dans le New York Times : Le billet du dollar devient de plus en plus cher. L’article parlait de la Crane & Company, une entreprise appartenant à Pilgrim Society dans le secteur du coton et de la fabrication des billets pour la Réserve Fédérale. Est-ce que vous saviez que certains billets de dollar ont été crée à partir de sous-vêtements usagés qu’on plongeait dans une sorte de cuve. On peut juste imaginer les millions de bactéries qui sont présentes dans un seul billet de dollar.
  • En 1991, le Wall Street Journal rapportait les propos d’Alonso Ancira, un mexicain qui possédait les mines d’argent de la Real Del Monte et de la Pachuca. Il se plaignait qu’il devait cesser la production et mettre des milliers de gens au chômage à cause des prix qui étaient au plus bas au niveau national. Mais en fait, les prix de l’argent étaient élevés puisqu’ils se négociaient à 24,5 cent par once. Ce prix a provoqué le meurtre de plusieurs américains qui possédaient des mines au Mexique par des mineurs qui n’étaient pas satisfaits de leurs salaires. Ces mineurs sont devenus des bandits par la suite quand le gouvernement ne pouvait plus les nourrir à cause de la pénurie du maïs. Et cette pénurie n’était pas un hasard puisqu’elle était provoquée par l’attaque de l’Angleterre sur l’argent métal en Inde ce qui a supprimé les exportations par la même occasion.
  • En juillet 2002, Frankland de la Silver Users Association déclarait que le gouvernement avait caché près de 25 millions d’OZ d’argent métal quelque part. Et si c’était le cas, on pourrait vendre ce métal à 1,29 dollar par once puisque l’argent métal n’est plus utile. Evidemment, ce serait pratique d’acheter l’argent à ce prix plutôt à qu’à celui du marché.
  • Pendant sa campagne 2003-2004, le sénateur de l’Idaho Mike Crapo a reçu de nombreuses donations de la part des opposants à une augmentation des prix sur les mineurs de l’argent métal. On peut citer 2000 dollars de Lehman Brothers, 5000 dollars de Mogran Chase Bank, 5000 dollars de la NYMEX Political Association et 10000 dollars de l’association américaine des banques. Cette dernière, en 1965, avait appelé à une interdiction d’accumulation de l’argent métal. Mais en 2005, ce sénateur a fait un communiqué de presse en disant : En se basant sur l’iniquité visible dans le code fiscal fédéral, le sénateur de l’Idaho, Mike Crapo, a introduit une loi pour baisser les taxes pour ceux qui veulent investir sur l’or et l’argent.

Cela semblait contradictoire quand on regarde le soutien de ce sénateur par les banques. Mais cette loi considère les pièces et les lingots comme des obligations et des fonds mutuels. Mais la vérité est qu’il ne doit pas avoir de taxation sur l’argent ou l’or, car cela revient à pénaliser des gens qui n’ont plus confiance dans la monnaie classique.

  • En novembre 2007, la Silver Users Association a organisé sa réunion annuelle dans le District de Columbia dans le club de la Navy. On se souvient que cette même Navy a été spolié de son argent métal à une époque par cette même association au nom de la sécurité nationale. La Navy utilise beaucoup l’argent métal dans ses équipements sensibles. On peut dire que cette association cultive l’art de l’ironie.

Ces 24 faits sur l’argent métal prouvent que ce métal a été attaqué de toute part depuis plusieurs décennies. On a tenté de le faire disparaître et on a presque réussi. Mais les crises financières ont prouvés aux gens que la monnaie papier peut être engloutie dans une faillite tandis que l’argent métal ou l’or restera dans la main même si on essuie parfois une tempête avec des fluctuations sur ses prix.