Ces trois noms lancés à la vindicte populaire sont l’expression même de l’exaspération qui a pris trois clowns, aussi manipulés que les croqueurs tués hier car, tous se sentaient surpuissants. Les uns, avec des kalachnikov, les autres, les dessinateurs, avec leur protection policière. Encore que, pour les « tueurs », enfin, présumés, les choses doivent être clarifiées.

 

cabu-charb-tignous-wolinski-et-bernard-maris

 

Des noms jetés en pâture !

Saïd Kouachi, 34 ans, Sherif Kouachi, 32 ans et Hamid Mourad, 18 ans,  sont donc traqués comme des bêtes. Ils sont tous les trois Français, né en France. Il n’est donc pas utile de parler d’origine. Ce sont des « iciciens » comme le dit souvent Jamel Debbouze. Peut-être sont-ils musulmans ? Parce que crier « Allah Akbar » ne fait pas de vous un musulman, même si vous vous revendiquez d’Al Qaïda. Comment ils ont fait pour identifier le 3e homme, Hamid Mourad ? D’ailleurs, ce dernier s’est rendu tout seul au commissariat de Charleville-Mézières pour déclarer son innocence. Bon, ils nous disent que les deux autres ont abandonné leur carte d’identité. Hum ! Leur famille est actuellement dans le collimateur de la police. Des adultes pourtant responsables de leurs actes et non des mineurs…

Bachar al-Assad avait prévenu

Il est probable que le président syrien Bachar al-Assad soit accusé d’avoir envoyé ces barbares tuer des innocents. Mais, un des frères Kouachi serait un jihadiste reconnu par les services secrets français. Pourquoi était-il en liberté ? Fallait-il qu’il commette seulement ses forfaits hors de France d’où cette tolérance ? Moi, je pense aux policiers surtout, morts pour avoir protégé des êtres suicidaires et Bernard Maris qui était là au mauvais moment, semble-t-il. Les pauvres flics n’auront plus de vacances à cause des c*… En France, avec l’islamophobie ambiante actuellement, on ne sait jamais, certains tueront des musulmans. Tous les clowns qui disent défendre la liberté d’expression étaient où quand le Gouvernement lynchait l’humoriste Dieudonné ? Là, personne ne parlait de… liberté d’expression.

assad a hollande

Pour ma part, je crois fermement que ces dessinateurs se sont suicidés, dans le sens figuré car, ils sont allés trop loin dans leur provocation. Et si un certain pays ou certains n pays avaient acheté ces tuers pour diviser les Français ? C’est probable.  Quand tu vois en face le comportement des extrémistes, qui sont minoritaires, il faut être vraiment extrémiste comme eux pour avoir un comportement aussi désastreux que celui des dessinateurs au nom de la…mon oeil. Oui, les mecs de Charlie Hebdo étaient fous. Pas fous de liberté mais fous de provocation inutile. Quand je vois Charb -paix à son âme-, qui reprend à son compte  le « Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux » de Emiliano Zapata, je me dis qu’il s’est moqué du monde. Il croyait que les flics le protégeaient ou que son journal ne pouvait prendre des balles ?

Pour finir, regardez ces deux illustrations: dans la première, Charlie Hebdo se moque du Coran. Se moquer du Coran n’est pas faire de l’humour. Dans la deuxième illustration, le dessinateur DedKo reprend la UNE de Charlie pour dire que ce papier de choux ne peut protéger des balles. Peut être qu’avec ça, vous prendrez la mesure de la folie de ces dessinateurs suicidaires…

charlie-hebdo-le-coran-cest-de-la-merdecharlie-hebdo-cest-de-la-merde

 

Allainjules