En 2003, le secrétaire d’État américain, Colin Powell, prononçait à l’ONU un discours sur les armes de destruction massive en Irak dans lequel il brandit la fameuse fiole d’anthrax et montra des clichés qu’il affirma être des preuves 

 

Il se trouve que jamais personne n’a retrouvé la moindre arme de destruction massive en Irak. Ni les Américains, ni leurs alliés européens. Par contre de très jolis selfies pris par des soldats américains nous montrent une toute autre récolte effectuée sur place…

 

10993440_531125583695952_9147515065910540244_n

 

 

 

 

 

 

 

10959749_531125610362616_6377230331145618676_n

10888349_531125560362621_5673336300651873188_n

Le 3 mars 2013, le Nouvel Obs’ publiait un entretien avec Colin Powel, titré : « EXCLUSIF. Colin Powell : comment la CIA m’a trompé«  dans lequel ce dernier raconte la manipulation, et pire, il explique que tout était faux.

Extraits :

Question : « Mais sur le reste aussi, le chimique et le biologique, les “preuves” étaient fausses. »

Réponse :  « Oui, mais ce n’était pas un mensonge délibéré de ma part. Je croyais à ce que je disais. Tout le monde, le Président, les membres du gouvernement et le Congrès y croyaient. Le Président m’a choisi parce que j’étais le plus crédible vis-à-vis de la communauté internationale, mais encore une fois, je ne faisais que transmettre ce que les seize agences de renseignement disaient. Et je pense que si vous aviez été à ma place et que vous aviez vu les documents que l’on m’a présentés, vous auriez cru à tout cela, vous aussi. Évidemment, je pensais que la CIA avait vérifié ses informations. Aussi, quand quelques semaines plus tard, l’Agence nous a dit que l’“information” sur les laboratoires biologiques ambulants venait d’Allemagne et qu’aucun agent américain n’avait interrogé la source principale de ce canular, j’ai été stupéfait ».

Cet entretien a fait peu de bruit ; il est pourtant hallucinant. On découvre tout simplement que tout est bidonné depuis le départ. L’invasion américaine en Irak aurait provoqué la mort de plus de 200 000 irakiens (chiffres officiels) et l’exode de plus d’un million et demi d’entre eux.

Irak_-_10_ans_apres_-_Bush-637a1

Georges W. Bush : « J’ai été piégé ! »

Sans compter la destruction totale du pays qui aujourd’hui, est presque entièrement envahi par les takfiristes de l’État Islamique, sponsorisés par les mêmes qui ont manipulé le pauvre Colin. Selon des sources fiables, Colin n’a pas été récompensé comme promis après sa sortie à l’ONU, et la médaille avec la tête de Mickey est encore dans un tiroir dans les locaux de la CIA.

Qui de mieux que Dieudonné pour nous parler avec humour de la manipulation de la guerre en Irak ?