Barack Obama a prononcé, mardi 12 janvier 2016, son dernier discours sur l’état de l’Union. Un rendez-vous immanquable pour la nation américaine. Lors de ce discours, Barack Obama, 44e président des États-Unis a défendu ses résultats économiques.

 

original

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon lui, les Etats-Unis ont l’économie la plus forte du monde, l’industrie automobile vient de vivre sa meilleure année, le chômage a été divisé par deux, le tout en réduisant le déficit des trois quart.

Barack Obama: “Celui qui prétend que l’économie américaine est en déclin est un menteur !”

Rappelons que plus de 46 millions d’américains vivent à l’aide de coupons alimentaires en ce moment même et que les entreprises américaines continuent de licencier, comme c’est encore le cas du géant de la distribution Walmart qui vient d’annoncer la fermeture de plus de 269 magasins après avoir déjà annoncé en octobre dernier la suppression de 450 emplois !

Que devons-nous penser aujourd’hui des 102 millions d’Américains en âge de travailler et qui sont sans emploi ?

Que penser d’une dette publique qui s’est envolée de 674 milliards de dollars en novembre 2015 ?

Que penser du nombre d’enfants sans-abri aux Etats-Unis qui a augmenté de 60 % au cours des six dernières années ?

Que penser d’une dette publique qui s’est accrue de plus de 1.000 milliards de dollars par an durant ses deux mandats ?

A son départ, lorsqu’il laissera les Etats-Unis avec une dette de 20.000 milliards de dollars, que devront faire les américains ?

Comment se fait-il si la croissance n’a jamais été aussi forte que la consommation d’essence au détail ait chuté de plus de 55 % depuis le début de la crise ?

Que devons nous penser des 700.000 retraités américains n’ayant toujours pas fini de rembourser leur dette étudiante ?

Que penser de la dette étudiante de plus de 1300 milliards de dollars qui augmente de 3055 dollars à chaque seconde et donc de 7 918 560 000 $ / Mois ?

Que devons-nous penser du futur scandale des subprimes version automobile ?

Pour enfoncer le clouOlivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, membre desEconoclastes nous expliquait au mois d’Octobre 2015 sur le plateau de BFM Business dans l’émissionintégrale placements que les Etats-Unis venaient de retrouver en soulevant un coin de moquette 2700 milliards de dettes qui avait échappé à tout le monde…

Je vous conseille de lire l’article sur ce rêve américain qui est devenu un cauchemar. 38 points clés le prouvent ! ainsi que l’article suivant: “58 clignotants Américains s’affolent en 2015. C’est tellement fou, qu’il est impossible de ne pas y croire.”

Source : agenceinfolibre