Saviez-vous que certains Etats américains sont déjà tombés officiellement en récession ? L’activité économique dans le monde entier est en train de ralentir, et il y a des régions aux Etats-Unis qui commencent vraiment à en ressentir les effets. Tous les Etats qui sont fortement dépendants de l’industrie de l’énergie ne vont pas bien en ce moment. Pendant les années qui ont suivi la dernière récession, le secteur de l’énergie a été le principal pourvoyeur d’emplois bien rémunérés aux États-Unis, mais maintenant, ce processus s’est totalement renversé. Partout aux Etats-unis, les sociétés liées au secteur de l’énergie font faillite et des milliers et des milliers d’emplois sont supprimés.

Dimanche soir, Bloomberg a publié un article intitulé “Les Etats américains où la récession est déjà une réalité”. Ce qui suit est un extrait de cet article…

Alors que les économistes évaluent les probabilités d’une première récession à l’échelle nationale depuis 2009, certains coins du pays s’y trouvent déjà. Quatre Etats – Alaska, Dakota du Nord, Virginie-Occidentale et le Wyoming – sont en récession, et trois autres ont un risque de baisse prolongée, selon l’indice de performance économique du gouvernement suivi par moody’s.

Les trois Etats supplémentaires qui sont à “risque de baisse prolongée” sont la Louisiane, le Nouveau-Mexique et l’Oklahoma . L’ensemble de ces sept Etats ont en commun une forte dépendance au secteur de l’énergie. L’année dernière, 67 compagnies pétrolières et gazières ont fait faillite aux États-Unis, et environ 130.000 emplois bien rémunérés ont été supprimés dans le secteur de l’énergie.

Si le prix du pétrole ne remonte pas, cela ne pourrait être que le début d’un véritable bain de sang dans ce secteur. On rapporte que 35 % de toutes les compagnies pétrolières et gazières dans le monde risquent de faire faillite, et les institutions financières qui ont été adossés à ces sociétés d’énergie deviennent très nerveuses.

Bien sûr, les choses pourraient changer radicalement pour les compagnies pétrolières et gazières si la 3èmeguerre mondiale éclatait soudainement au Moyen-Orient, et cela pourrait véritablement arriver à n’importe quel moment. Mais actuellement, les perspectives demeurent très sombres pour le secteur de l’énergie.

Gardons également à l’esprit que les problèmes de l’économie américaine ne sont pas limités à l’industrie de l’énergie. Selon CNBC, les bénéfices des entreprises aux États-Unis ont diminué pendant trois trimestres consécutifs, et c’est la première fois que cela se produit depuis la dernière récession…

 

trader-bad-numbers 

 

Avec 87 % des publications du S&P500, le total des bénéfices du quatrième trimestre ont montré une baisse de 3,6 %, selon FactSet. En supposant que la tendance se maintienne ainsi, ce sera la première fois où les bénéfices ont diminué pendant trois trimestres consécutifs depuis 2009.

En outre, l’avenir ne semble pas si radieux.

FactSet prévoit maintenant que les revenus vont diminuer de 6,9 % au premier trimestre, une surprenante baisse au fil du temps étant donné qu’en Septembre, la prévision tablait pour une croissance de 4,8 %.

Comme les bénéfices des sociétés chutent, les licenciements commencent à augmenter. L’autre jour, nous avons appris que le nombre de suppressions d’emplois aux Etats-Unis a bondi de 218 % au cours du mois de Janvier selon Challenger, Gray & Christmas.

Cela commence vraiment à ressembler à ce qu’il s’était passé en 2008, et je suis convaincu qu’il sera bientôt beaucoup plus difficile de trouver un emploi aux Etats-Unis.

Voici quelques chiffres qui indiquent que les États-Unis se dirige vers un ralentissement économique majeur…

 Aux Etats-Unis, les exportations ont baissé de 7 % en Décembre par rapport à l’année précédente.

 L’activité manufacturière américaine s’est contractée pendant quatre mois d’affilée.

 Les commandes à l’industrie américaine ont baissé sur 14 mois d’affilée.

 Aux États-Unis, l’indice de performance de la restauration vient de tomber à son plus bas niveau depuis 2008.

 En Janvier, les commandes de camions de classe 8 (les gros camions que vous voyez expédier des marchandises sur nos routes à travers le pays ) ont chuté de 48 % par rapport à l’année précédente.

Mais les grands médias continuent d’essayer de convaincre les gens, que tout va bien se passer. Plus tôt aujourd’hui, CNN a publié un article intitulé “les craintes d’une récession aux États-Unis s’estompent après la reprise des marchés”, et le Wall Street Journal a publié un article intitulé “L’économie américaine se porte bien” qui a reçu une énorme attention.

Eh bien, si l’économie américaine se porte si bien, alors pourquoi quelques-uns des plus grands détaillants ferment leurs magasins partout aux Etats-unis à un rythme aussi vertigineux ? La liste qui suit provient del’un de mes articles précédents

 

You-are-Fired

Peut-être que les choses se présentent bien pour le moment à New York, à Washington DC, à San Francisco ou partout où ces «journalistes» écrivent leurs articles.

Mais pour l’Américain ordinaire qui vit dans le monde réel, les effets de ce nouveau ralentissement économique se font déjà sentir. En voici plus sur Bloomberg

 

recession 

 

Dale Oxley n’a pas besoin d’entendre parler de la probabilité qu’une récession américaine frappe ou non les Etats-unis. Pour le constructeur de maisons en Virginie occidentale, la crise est déjà là.

“Tout le monde va devoir se serrer la ceinture”, a déclaré Oxley, le propriétaire d’une entreprise de construction âgé de 48 ans dans la région de Charleston. ” Les deux prochaines années vont être difficiles .”

Malheureusement pour les Américains qui travaillent dur comme Dale Oxley, ce que nous avons vu jusqu’à présent n’est que la pointe de l’iceberg.

Nous sommes entrés dans une longue crise qui en fin de compte sera encore plus douloureuse que ne l’avait été la dernière récession.

Et tout pourrait tourner au vinaigre si l’Arabie Saoudite et la Turquie décidaient d’envahir la Syrie. Si cela se produisait, cela pourrait très bien être l’étincelle qui déclencherait la 3ème Guerre mondiale et un effondrement complet du système financier mondial.

Sources : theeconomiccollapseblog - businessbourse

usa45