Malheureusement décédé en Novembre 2015, Richard Russel était le patriarche des “news letters” économiques; il publiait sa news letter depuis 1958. Richard Russel avait lancé d’inquiétants avertissements à la fin de l’année 2015.

 

richard-russell

 

 

 

 

 

 

 

Richard Russell : “Normalement, le libre marché alloue le capital de manière très efficace. Mais la Réserve Fédérale a pris le contrôle de ce libre marché et ainsi, l’argent est principalement allé vers la partie supérieure à savoir, les 1% des plus riches. L’une des conséquences est que les épargnants ne sont plus en mesure d’obtenir un rendement satisfaisant de leur argent.

En désespoir de cause, les Américains se sont tournés vers les obligations à haut rendement(junk bonds: obligations pourries) afin d’en tirer une source de revenus. Les bons du Trésor à long terme se vendent à des prix incroyables et offrent des rendements de l’ordre de 2 à 3%.

L’Amérique est une bombe à retardement

This-Ticking-Time-Bomb-That-Now-Threatens-The-Entire-Global-Financial-System

 

Avec un gouvernement américain qui garantie les prêts étudiants, ces prêts sont devenus incontrôlables avec un montant total qui dépasse aujourd’hui plus de 1.000 milliards de dollars. La plupart d’entre eux ne seront probablement jamais être remboursés, laissant les étudiants avec un endettement massif qu’ils ne pourront jamais rembourser.

Une Fed désespérée et l’Or, l’ultime valeur refuge

L’avis que j’en tire est que le marché est baissier et nous sommes placés comme nous devrions l’être à savoir, en dehors des marchés actions et plutôt sur les lingots d’Or et d’argent. Le monde attend toujours de voir si la Fed a ou non le courage de relever les taux d’intérêt. Pour une raison inconnue, la Fed estime que l’économie américaine est plus forte qu’elle ne l’est réellement.

Mais je pense que la Fed sent que quelque chose ne va pas. Par conséquent… la Fed s’est piégée elle-même sur la question de la hausse ou non des taux d’intérêt. L’action de la part de Wall Street sera négative.

En ce qui concerne la politique, les experts sont surpris par la popularité de Donald Trump. Trump dénigre le gouvernement et exprime ce que le commun des mortels ressent à savoir, la colère et le désespoir actuel aux Etats-Unis. Les électeurs estiment que les politiciens font trop de promesses à la population. Mais les électeurs n’en peuvent plus de ce discours politique habituel. La voix de Donald Trump est celle de la colère et de la protestation.”

Sources : kingworldnews - businessbourse