Notez qu'en plus de refuser de serrer la main de Valls, le policier lui adresse un non catégorique de la tête. Valls aura beau faire le coq en se dressant devant lui, le policier n'en démordra pas. Il lui adresse quelques mots dont on n'aura pas la primeur et Valls s'avoue vaincu. Un acte courageux de défiance vis à vis de l’exécutif qui n'est pas sans rappeler le cas du pompier qui refusa de le saluer en 2014 lors d'un déplacement à Grenoble

Policer refuse de serrer la main


 


François Hollande lui a bien compris le message, et vu qu'il a l'habitude de se prendre des vents, il est vite passé à autre chose.


FawkesNews