Cela n’était au final qu’un secret de Polichinelle, les Etats-unis ont armé ISIS, appelés aussi Daech, appelé EI, mais quel que soit le nom, la finalité reste la même. Ce qui change un peu, c’est l’implication de la candidate Hillary Clinton. Les « outils » américains ont une nouvelle fois échappé à tout contrôle, eux qui étaient là pour renverser des régimes au pouvoir afin de concrétiser un plan de domination mondiale…

 

xhillaryeet-2-jpg-pagespeed-ic-lnzvmpf4dz 

Indéniablement, cette femme a un côté Chucky…

 

Bien que Hillary Clinton ait refusé de dire à plusieurs reprises qu’elle a vendu des armes à l état l’Islamique tout en servant en tant que Secrétaire d’État, le fondateur de Wikileaks, Julian Assange affirme qu’il a la preuve du contraire.
Dans le second mandat d’Obama, la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a autorisé l’envoi d armes de fabrication américaine au Qatar, un pays soumis à la Fraternité Musulmane, et partenaire aux rebelles Libyens, dans un effort pour renverser le gouvernement de la libye/Kadhafi , puis l’expédition de ces armes à la Syrie dans le but de financer Al-Qaïda, et de la chute d’al-Assad en Syrie.

 


Clinton a pris le rôle de chef de file dans l’organisation de le soi-disant “Amis de la Syrie” (alias Al-Qaïda/ISIS) à organisé par la CIA une insurrection dirigée pour le changement de régime en Syrie.
Sous serment, Hillary Clinton, a nié ce qu’elle savait sur les cargaisons d’armes destinées au cours d un témoignage public au début de 2013, après l’attaque terroriste.de Benghazi
Dans une interview Julian Assange indique que 1 700 messages contenus dans les e-mails de Clinton cachent son lien dans la fourniture d arme à Al-Qaïda et d’ISIS pour le renversement de la Libye et la Syrie,.

 

source : wikileaks - lesmoutonsenragés

Informations-en-direct-france.com

 

téléchargement