Alors que les marchés continuent d’être toujours aussi incertains, aujourd’hui l’homme qui est devenu une légende pour ses anticipations de quantitative Easing(Planche à billets), dans les fluctuations des devises et sur des événements mondiaux majeurs vient d’expliquer sur kingworldnews que le monde se dirigeait tout droit vers l’apocalypse financière.

Egon von Greyerz fondateur de Matterhorn Asset Management & GoldSwitzerland 

téléchargement (1)

L’Or a bondi face à toutes les devises

Alors que le cours de l’Or est en pleine période de consolidation actuellement, et avant qu’il ne reparte vers de nouveaux sommets, il est bon de revenir un peu en arrière et de comprendre pourquoi l’Or s’apprécie de façon spectaculaire depuis 1 siècle et pourquoi cette tendance va se poursuivre pendant nombreuses années encore…

La plupart des gens ne savent pas ce qu’est réellement de l’argent. Ils croient que si ils détiennent 100 dollars ou 100 euros, que cela représente une valeur réelle et qu’elle sera durable dans le temps. Peu de gens se rendent compte que leur monnaie qu’ils appellent « argent » n’a absolument rien à voir en réalité avec de l’argent. Toutes les monnaies papier sont éphémères et retournent vers leur valeur intrinsèque à savoir « zéro ». Pourquoi ? Tout simplement parce que les gouvernements irresponsables s’accrochent au pouvoir en imprimant ou en empruntant des quantités astronomiques de billets parce qu’ils espèrent ainsi apaiser le mécontentement du peuple et que cela leur permettra d’être réélu. La monnaie papier comme son nom l’indique, ne sera jamais de l’argent réel. Il est délivré par décret et cette monnaie de singe ne repose sur rien d’autre que sur de l’endettement et du passif.

Le pouvoir corrompt et l’argent corrompt. C’est une combinaison néfaste qui détruit non seulement les gens, mais aussi les nations. Et malheureusement, nous avons maintenant atteint un moment dans l’histoire où les quantités illimitées de monnaie fiduciaire qui ont été créées détruiront également les continents. Pour comprendre ce que l’argent est et n’est pas, nous pouvons simplement regarder l’exemple détaillé ci-dessous.

La plupart des habitants du Zimbabwe ont cru que le dollar zimbabwéen était de l’argent et qu’il récompensait un travail et ou une production. Mais lorsque le régime irresponsable a commencé à manquer d’idées et d’astuces pour dissimuler leur complète incompétence dans la gestion de l’économie, ils ont dû imprimer des quantités infinies d’argent jusqu’à ce que le billet zimbabwéen de 100 milliards de dollars ne devienne totalement inutile à son tour, étant donné qu’il ne valait plus rien. L’inflation au Zimbabwe a augmenté de façon exponentielle. En 2008, l’inflation annuelle avait été estimée à 90.000 milliards de milliards de pourcent (soit 90^21, c’est à dire 90 avec 21 zéros derrière). Au cours de cette même période, le dollar américain a augmenté de 10^30 (10 avec 30 zéros derrière) par rapport au dollar Zimbabwéen.

 

 

zimbabwe-s-hyperinflationCe qui est arrivé au Zimbabwe montre parfaitement comment un pays qui était à l’origine prospère peut finir par être complètement détruit du fait d’une très mauvaise gestion de son économie. Le pays a un secteur agricole très performant, détenu principalement par des Britanniques depuis l’époque de la Rhodésie du Sud. Ce pays dispose également de ressources minérales considérables. Mais la valeur de ce pays a été détruite progressivement lorsqu’il est devenu indépendant. Et durant ce tragique déclin du Zimbabwe, des terres et domaines privés ont été expropriés et des entreprises ont été nationalisées.

Et par conséquent, le Zimbabwe illustre parfaitement comment on détruit une monnaie en tuant l’entreprise privée par de l’ingérence et un contrôle du gouvernement. Il existe de nombreux autres exemples dans l’histoire. La partition de l’Allemagne après la seconde guerre mondiale montre clairement comment un pays a été divisé en deux – avec une Allemagne de l’Ouest ayant une économie prospère et de libre marché face à une Allemagne de l’Est avec une économie communiste pauvre, planifiée et centralisée.

 

3-kinds-of-money 

 

Le déclin du dollar américain a été beaucoup plus rapide que ce que la plupart des gens pensent. En clair, ils se sont rendus compte de rien ou presque. En 1971, le billet de 100 dollars américain (photo ci-dessus) équivalait à une barre d’Or de 100 grammes (environ 3 onces). Aujourd’hui, ce même billet de 100 dollars ne vous permettra d’acquérir qu’une petite pièce en Or ou 3% de cette même barre d’Or qui fait toujours 100 grammes.

Mais le dollar américain n’est pas la seule monnaie qui ne cesse de se déprécier. Toutes les principales devises sont en compétition dans une course sans fin à la dépréciation, comme pour l’euro, le yen, la livre, ainsi que pour toutes les autres monnaies.

Le graphique ci-dessous prouve que l’Or est la vraie monnaie et que son pouvoir d’achat reste stable (Sur le graphique ci-dessous, l’Or est représenté par une horizontale tracée à 100 $). La valeur de l’Or ne varie pas. L’Or joue le rôle que les différentes monnaies devraient tenir. L’Or est une valeur stable et l’est depuis des milliers d’années. Il y a 2000 ans, avec une once d’or on se procurait un beau costume, et c’est toujours le cas aujourd’hui. Et c’est exactement ce rôle qu’une monnaie doit jouer. Une devise devrait maintenir sa valeur au fur et à mesure du temps qui passe. Mais si nous examinons maintenant le graphique ci-dessous, nous voyons comment toutes les monnaies ont perdu de 97 à 99% de leur valeur face à l’or durant ces 100 dernières années.

 

100-years-of-paper-money-collapse 

 

Comme le montre le graphique ci-dessus, il ne reste plus qu’à parcourir de 1 à 3 % à la baisse avant que le dollar, l’euro, le yen et la livre n’atteignent leur valeur intrinsèque à savoir « zéro ». Cette chute finale est quasiment certaine et ce n’est plus qu’une question de temps avant que cela ne se matérialise. Avec une croissance exponentielle de la dette depuis 2006, nous pourrions très bien voir cette destruction finale des monnaies dans les 5 à 7 prochaines années. Et si la dette n’engendre pas un effondrement, les contreparties face aux 1.500.000 milliards de produits dérivés viendront à faire défaut.

Le Zimbabwe illustre parfaitement comment une monnaie qui était censée être de l’argent et conserver son pouvoir d’achat, s’est transformée en une promesse sans valeur qui ne pouvait même plus être utilisée lors de transactions. Dans les dernières étapes, le peuple zimbabwéen réclamait des dollars américains ou de l’Or.

Dans toute l’histoire, aucune des monnaies papier n’a jamais survécu. Par conséquent, il semble y avoir peu d’espoir à ce que l’on connaisse un jour un système avec une monnaie saine. Oui, il y a eu des périodes où cela a été le cas, mais ces moments ont rarement duré longtemps. Le pouvoir semble avoir un tel effet corrupteur sur tous ceux qui entre en politique et donne une envie irrésistible d’imprimer et de dépenser de l’argent qui n’existe pas.

La solution la plus simple consisterait d’abord à se débarrasser de toutes les banques centrales parce que c’est principalement à cause d’elles que les monnaies se déprécient continuellement et finissent par valoir moins que le bout de papier sur lequel elles sont imprimées. Les banques centrales ont deux fonctions principales: elles manipulent artificiellement les taux d’intérêt et elles impriment de la monnaie. En manipulant les taux d’intérêt, elles détruisent les lois naturelles de l’offre et de la demande. Si la demande est forte pour l’argent, dans un marché libre, les taux d’intérêt vont s’ajuster naturellement jusqu’à freiner la demande d’argent. De plus, des taux d’intérêts plus élevés compensent correctement les déposants pour les risques importants qu’ils prennent.

En route vers l’apocalypse financière

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est tout le contraire d’un marché libre. La dette globale a augmenté plus de dix fois en 25 ans et les taux d’intérêt sont nuls voire négatifs. Cette répression financière est une manipulation d’une ampleur jamais vu de toute l’histoire. Elle détruit complètement le libre marché et sème les graines d’une apocalypse financière à venir. A chaque fois que les lois naturelles de l’offre et la demande ont été perturbés, il y a toujours eu des conséquences graves.

 

 

total-collapse 

Une chose est sûre. Le système financier actuel ne survivra pas parce qu’il repose sur des principes qui ne sont pas tenables. Dans un tel système, il ny’ a pas de monnaie saine. Ce qui est certain, c’est que l’ or est la seule réelle monnaie, qui continuera de refléter la mauvaise gestion de l’économie mondiale ainsi que la dépréciation continuelle des monnaies jusqu’à ce qu’elles finissent par ne plus rien valoir dans les prochaines années ».

Source : kingworldnews