Dans son enquête consacrée aux "Macron Leaks" -les emails piratés de l'équipe d'Emmanuel Macron, le site Mediapart passe sous silence la connexion israélienne de Philippe Guez, banquier de Rothschild et leveur de fonds pour la campagne électorale.

Dès le 10 mai, Panamza s'engageait à vous dévoiler -au fur et à mesure- certaines informations relatives à l'entourage d'Emmanuel Macron.

"MACRON LEAKS" : LES PROCHAINES RÉVÉLATIONS DE PANAMZA.

Au soir du vendredi 5 mai, 70 663 mails et documents internes au mouvement "En Marche" d'Emmanuel Macron étaient clandestinement publiés sur internet.

Dans les heures qui ont suivi, l'équipe du candidat victorieux à l'élection présidentielle et la presse traditionnelle française ont prétendu -de concert- que ces documents piratés étaient quasiment tous insignifiants.

C'est faux.

Panamza a commencé l'étude et le décryptage de cette gigantesque correspondance des futurs dirigeants du pays qui assisteront le président élu Macron. 

Les découvertes relevant de l'intérêt public seront exposées.

{SOURCES : 
*http://www.01net.com/actualites/macron-leaks-ce-que-l-on-sait-cinq-jours-apres-1160905.html
*https://www.franceculture.fr/politique/que-contiennent-les-macron-leaks
*http://www.lavoixdunord.fr/160146/article/2017-05-09/mais-au-fait-que-trouve-t-dans-les-macron-leaks
*https://medium.com/@lemebfr/ce-quil-y-a-vraiment-dans-les-macronleaks-pas-grand-chose-3de14d82f662
*http://www.slate.fr/story/145221/le-macronleaks-est-une-fakenews
*https://twitter.com/wikileaks/status/861947392005898241}

Le dimanche 21 mai, le site Mediapart du trouble Edwy Plenel a publié son analyse du volet financier de ces documents. Un passage de cette enquête est particulièrement expéditif et lacunaire au sujet d'un personnage-clé (leveur de fonds) présent depuis le début de la campagne électorale.

guez

En voici l'extrait  (également retranscrit ici) : 

Le 19 mai 2016, un cadre de Rothschild, Philippe Guez, a aussi organisé une récolte de dons dans son appartement du XVIe arrondissement. Y étaient conviés une dizaine d’invités – chefs d’entreprise, avocats, family office et investisseurs dans l’immobilier –, en compagnie de Christian Dargnat et d’Emmanuel Macron. « Tous ont été informés d’une contribution de 7 500 euros », précise alors l’hôte de l’événement.

Guez est davantage qu'un simple cadre de la puissante banque Rothschild.

Son nom apparaît (visible à droite de l'image ci-dessus) dans les emails piratés comme l'un des "8 invités Rothschild" du fameux meeting de Macron tenu le 10 décembre 2016.



Vice-président de Rothschild en charge du département "Israël", Guez estégalement le patron du Conseil de chefs d’entreprises France-Israël au sein du MEDEF.

En 2014, il joua ainsi un rôle personnel dans le développement de l'entreprise stratégique Veolia en Israël.

Domicilé de 1979 à 1986 en Israël et diplômé de l'Université hébraïque de Jérusalem, Guez est aussi un dirigeant communautaire de "l'Appel unifié des juifs de France".

En juin 2016, il était invité (à 31') par la "16ème conférence " d'Herzliya en présence des criminels de guerre Henry Kissinger et Shimon Peres.



L'ex-président israélien, aujourd'hui décédé, lui avait d'ailleurs fait l'honneur -indice de la connexion de Guez avec l'appareil d'État israélien- de le convier à son anniversaire public de 2003 –pour ses 80 ans.

À l'époque, Guez travaillait pour la Deutsche Bank, une institution financière qui avait opéré des délits d'initiés à la faveur de l'opération israélo-américaine du 11-Septembre.

Détail à souligner : sur son compte Facebook, un ami particulier le félicitechaleureusement pour sa photo cossue de mariage.

Il s'agit de Gil Taïeb, mécène de l'armée israélienne et candidat disqualifié pour les élections législatives au nom… d'Emmanuel Macron.

HICHAM HAMZA

Panamza

téléchargement