Ca y est: ce que je vous annonce depuis des années (l'Etat incapable de payer les RSA, les chômeurs, les handicapés et les retraites) est en train de se passer, et évidemment ce sont les titulaires du RSA qui en sont les premières victimes.

D'où la formule « Mort aux Pauvres«....

En fait ce sont pas moins de 16 DEPARTEMENTS QUI ONT SUSPENDU LEUR VERSEMENT RSA POUR UN MONTANT DE 215 MILLIONS D'EUROS.

Et savez-vous ce qui est le plus grave ?

Pas que le RSA ne soit versé en fait, ils n'ont qu'à bosser ces 411.000 feignants comme le dit si bien Emmanuel Macron, non.

Le plus grave est que cette situation va se renouveler non seulement tous les 30 jours mais s'étendre aussi à d'autres départements... et il reste encore juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre et décembre 2017.

Youpi !

ou:

Bonjour la Paix Sociale !!!!

« Dans un communiqué joint à sa « lettre ouverte », M. Camani fait également valoir que « 15 autres départements », dont trois en Nouvelle-Aquitaine (Creuse, Corrèze et Charente-Maritime), connaissent les mêmes difficultés que le Lot-et-Garonne, au point d'avoir « suspendu, faut d'une juste compensation, le paiement de plusieurs mensualités du RSA (...) pour un montant cumulé de 215 millions d'euros ».«

Le département du Lot et Garonne, qui, contrairement à son nom n'a gagné aucun lot, a été obligé d'appeler Macron au secours, nous explique sérieusement le Figaro, lire ici.

Du coup, les départements ont embauché du monde pour passer au crible les pauvres au RSA et éliminer dans états d'âme toute personne suspecte de gagner 2 euros de trop... « Régis 43 ans, illustrateur, bénéficiait jusqu'ici sans problème du RSA activité en complément de son travail. Mais le renforcement des contrôles dans son département du Maine-et-Loire a transformé ses fins de mois difficiles en descente aux enfers. En septembre 2016, Régis reçoit un courrier et doit tout à coup présenter 3 mois de relevés de comptes, de quittances de loyer et prouver que sa fille est bien scolarisée. Une intrusion dans sa vie privée qui se poursuit avec la venue à domicile des contrôleurs de la caisse d'allocations familiales (CAF). « Ils ont continué leur enquête en remontant l'historique sur deux ans, raconte Régis.

Et là, j'ai dû justifier les chèques que ma mère m'avait faits pour le Noël de mes deux enfants et pour payer le trajet en train ! On m'a aussi demandé des comptes sur 1 euro symbolique que j'avais gagné lors d'un procès. Ça va très très loin. »

Sonné, l'allocataire apprend en mars dernier que le RSA et une partie de son APL sont suspendus le temps de la « régulation » de son dossier. Régis se voit aussi réclamer 7 000 euros de trop-perçu. Sa compagne est entraînée dans la galère. « Comme nous sommes en RSA couple, elle non plus ne touche plus rien et devient solidaire des indus. »« lire ici le grand article au complet de l'Humanité pour le croire.

Moralité: mort aux pauvres, alors que les Ferrand, eux, peuvent s'enrichir en toute tranquillité.

Comme le dit De Funès dans la Folie des Grandeurs, les pauvres c'est fait pour être pauvres et les riches pour être riches. Lire aussi La chasse aux bénéficiaires du RSA et les Chômeurs plombés par la loi El Khomri. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2017

Merci à X yd.

lesmoutonsenrages.fr

images (1)