jeudi 27 avril 2017

Nous sommes à l’heure du verdict européen et la France va donner le signal…

L’analyse de l’élection française met en lumière une grande transformation prochaine, puisque le système politique issu de la Seconde Guerre mondiale est déjà défait : il n’existe plus de ‘droite’ et de ‘gauche’. Même la barrière morale, limitée à la loi naturelle, a explosé chez les représentants de ces partis politiques. Un grand nombre d’entre eux ont placé l’homme en dessous de l’animal. Sans entrer dans les détails, le constat est là, sous nos yeux : l’atomisation des partis politiques autour du centre, est suivie... [Lire la suite]

mardi 1 décembre 2015

[ FAILLITE DE L'EURO ] - Michel Rocard : “ L’Europe c’est fini, on a raté le coche c'est trop tard ”

Aux journées de Bruxelles, organisées par “l’Obs” les 18 et 19 novembre, les intervenants ont débattu sans langue de bois sur le thème “Europe dernière chance”                   Ces troisièmes Journées de Bruxelles avaient pour thème “Europe : dernière chance”. Sans point d’interrogation. Ce titre un peu dramatique avait été choisi avant les sanglantes attaques du 13 novembre à Paris, et reflétait déjà le climat sur le continent, après une année marquée par les tergiversations... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

Dette publique : les caisses de la France sont vides depuis Dimanche

Selon l’institut économique Molinari, la France va vivre à crédit jusque la fin de l’année. En effet, toutes les recettes de l’État ont été dépensées et la dette va s’alourdir Les caisses de l’État sont vides depuis dimanche à minuit. Si, la France était une entreprise elle serait en cessation de paiement. L’État a en effet dépensé l’ensemble des 390 milliards de recettes 53 jours avant la fin de l’année. Vivre au-dessus de ses moyens Mais à la différence d’une entreprise, l’État va continuer à s’endetter et donc à creuser un peu... [Lire la suite]
vendredi 2 octobre 2015

Chaos à venir... Crise migratoire, outil pour déstabiliser l'Europe (ce n'est que le début)

Pour le chercheur en géopolitique Tony Cartalucci, la crise migratoire que traverse l'Europe aujourd'hui laisse croire que les pires ennemis de la civilisation européenne sont les autorités "de Washington, de Londres et de Bruxelles".     L'analyste, qui réside à Bangkok, estime que les dirigeants américains ont orchestré l'"afflux inévitable" des réfugiés vers l'Europe via la création d'un "chaos organisé" dans le Proche-Orient et dans l'Afrique du Nord (soi-disant "région MENA"). Selon lui, il s'agit d'une... [Lire la suite]
dimanche 20 septembre 2015

Crise économique : préparez-vous, il est déjà trop tard !

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents, Je le répète depuis plusieurs mois inlassablement, la FED ne peut pas monter les taux. Enfin si. Elle peut et en le faisant elle va créer une crise économique d’anthologie. Ce soir la logique économique prévaut, quoi qu’en disent les tenants de la forte croissance mondiale et du plein-emploi aux États-Unis, il est évident que ce n’est pas le cas. Ce n’est tellement pas le cas que le banque centrale américaine, qui prépare les marchés depuis des mois à une hausse de taux, ne... [Lire la suite]
jeudi 17 septembre 2015

Jacques Attali : " le monde s’approche d’une grande catastrophe économique. Et personne n’en parle. "

Pour avoir écrit ici le 4 février dernier (voir L’Express N•3318) qu’une nouvelle crise économique mondiale menaçait, et en avoir révélé les signes avant-coureurs, j’ai déclenché d’innombrables ricanements. L’analyse est encore plus vraie aujourd’hui : le monde s’approche d’une grande catastrophe économique. Et personne n’en parle.   Nul ne voit, en particulier, que ce qui se joue en Chine peut entraîner, par contagion, une dépression planétaire si nous n’agissons pas vite, de façon préventive. L’évolution chinoise était... [Lire la suite]

mardi 4 août 2015

Pour Yanis Varoufakis(ex ministre des finances), imposer l’austérité en France est l’objectif final de la troïka

Dans une interview au quotidien espagnol El Païs, l’ancien ministre des Finances du gouvernement Tsipras, Yanis Varoufakis, estime que l’objectif de l’Allemagne est d’imposer l’austérité partout en Europe, même en France. Débarqué du gouvernement Tsipras au lendemain du référendum grec, Yanis Varoufakis, l’ancien ministre des Finances, continue d’alimenter les médias de ses analyses. Cette fois-ci, c’est au journal espagnol El Pais que Varoufakis a donné une interview. Dans cette dernière, le député de Syriza lance... [Lire la suite]
dimanche 2 août 2015

« L’Europe ne peut et ne devrait pas tenir très longtemps »

La brutalité obtuse de la position européenne à l’égard de la Grèce est devenue manifeste la semaine du 6 juillet, lorsque les leaders européens ont rejeté le document de reddition que la Grèce leur avait soumis, et ont exigé au lieu de cela une capitulation sans condition assortie de réparations.     Le nouveau diktat – formellement accepté par la Grèce le 15 juillet – exige la mise en place d’un fonds de privatisation censé engranger de «bons actifs» d’une valeur de 50 milliards d’euros (qui, accessoirement,... [Lire la suite]
lundi 27 juillet 2015

(le début de la fin) En Grèce, une révolution balaiera tout !

En Grèce, les astres s’alignent parfaitement pour déclencher la fureur d’une révolution.     En Grèce, les astres s’alignent parfaitement pour déclencher la fureur d’une révolution. Certains croient naïvement que le problème grec est réglé, mais c’est l’euro, et non la Grèce, qui est temporairement sauvé, au terme d’un ahurissant drame politique qui a mis à vif, comme une écorce arrachée d’un arbre, les blessures de la monnaie unique. En effet, le compromis grec révéla les dissensions entre l’Allemagne et la France,... [Lire la suite]
samedi 11 juillet 2015

[Tic-Tac] Tiens, la dette de la France est au niveau de la dette grecque d’il y a … 8 ans

  Ainsi, la dette française est pratiquement ua niveau de la dette grecque d’il y a 8 ans, et la dette italienne a 3 ans d’avance… La mécanique de défaut a été rapide : une importante crise financiaro-économique en 2008-2009, puis une grosse chute du PIB (-25 %, donc le ratio a augmenté de +33 %) “Elle est pas chèèèèère ma dette, qui n’en veut ?” À suivre… Lescrises